Améliorez et soignez vos 5 sens avec l’homéopathie

Comment entretenir les 5 sens à l’aide de l’homéopathie ?

L’homéopathie ne parle pas ici du trouble des organes du sens lié à un handicap, mais de ces petits maux qui peuvent affecter l’audition, le goût, le toucher, la vision ou l’odorat et qui peuvent être gênants durant la journée. Les sens sont interdépendants et ne sont pas isolés les uns des autres puisqu’ils se complètent. Un trouble concernant les oreilles peut affecter les autres organes. C’est pourquoi il est important de se référer à cette médecine douce pour soigner les maladies atteignant les 5 sens.

L’homéopathie contre les maux liés à l’audition

Il s’agit, dans la plupart des cas, de l’otite lorsqu’un enfant a mal dans ses oreilles. Cette maladie inflammatoire survient surtout chez les petits en bas âge, elle affecte généralement le conduit auditif. Elle survient souvent chez les jeunes ayant des soucis d’infections ou d’allergies des voies respiratoires.

Sa forme la plus dominante est l’otalgie : douleur au niveau de l’oreille des bébés, mais qui se détecte difficilement par les parents. Pour être plus clair, l’otite ressemble à une rage de dents, mais seul le lieu des troubles les différencie. Il existe d’ailleurs de nombreuses manifestations de l’otite dont la plus connue est l’OMA ou l’Otite Moyenne Aiguë.

L’otite Moyenne Aiguë

La trompe d’Eustache et l’oreille moyenne sont infectées dans le cas d’une OMA. Une pression très douloureuse bombe le tympan lorsque la trompe d’Eustache est bouchée. Celle-ci peut se rompre à un certain moment.

La température d’un enfant indique 38,5 ° C, voire 40 ° C, accompagnés d’une forte fièvre. Il se peut que l’enfant maigrisse et perde son appétit, cela provoque en effet des troubles digestifs importants chez lui.

Il peut aussi être sujet à quelques convulsions et il est toujours déshydraté même après une réhydratation. Un signe révélateur est que l’enfant se touche très souvent l’oreille. Une douleur violente et brutale affecte l’oreille malade et il y a écoulement de sang ou de pus.

Les germes responsables de cette maladie sont généralement les bactéries ayant développé une résistance aux antibiotiques, notamment le Streptococcus pneumonie et l’Haemophilus Influenzae.

Traitement de l’otite

Il est possible de donner à l’enfant une dose de Lachesis Mutus 9 CH pour atténuer la douleur. La prise doit se faire après apparition des symptômes en attendant la consultation chez le médecin. 5 granules d’Arsenicum Album 9 CH sont aussi conseillés pour un traitement suivi.

Une dose d’Aviaire 9 CH est indiquée en début de traitement si l’otite est constatée récidivante.

La consultation d’un médecin s’impose lorsque l’enfant affiche de la fièvre en se plaignant d’avoir mal à l’oreille. La douleur peut le rendre irritable provoquant ainsi un dégout à la nourriture.

Le mieux est d’aller dans une pédiatrie s’il ne peut pas encore s’exprimer ou qu’il pleure sans arrêt. La diminution de l’ouïe chez un enfant est un souci qu’il faut soumettre à l’avis d’un spécialiste.

Les remèdes homéopathiques contre les troubles de l’odorat

La sinusite et le rhume sont les troubles les plus fréquents lorsqu’il s’agit de l’odorat puisque ces deux infections affectent directement l’ensemble de l’appareil respiratoire chez une personne. La sinusite est l’inflammation des muqueuses au niveau des cavités osseuses du visage ou « sinus ».

Son origine peut être virale, allergique ou bactérienne. Les patients atteints sont victimes d’une sécrétion anormale de mucus et d’une forte irritation des muqueuses. La distinction des différents types varie selon la partie du visage affectée (sinusite frontale, maxillaire ou sphénoïdale).

Les remèdes homéopathiques contre les troubles de l’odorat

Les symptômes liés à la sinusite

Elle se manifeste généralement par une sensation de lourdeur et des maux de tête inconfortables sur le visage, notamment sur le front et autour des yeux. Ceux-ci deviennent larmoyants et rouges avec une grande congestion nasale, une perte de l’odorat et de la fièvre.

La température du corps peut atteindre plus de 41 ° C surtout dans le cas de la sinusite chronique. L’infection dégage une sécrétion verdâtre ou jaunâtre si elle est d’origine bactérienne, et un liquide de couleur claire si elle est d’origine virale.

La sinusite est identifiable à travers la douleur de la mâchoire supérieure et des dents qui s’intensifie lorsque la personne se penche vers l’avant. Une mauvaise haleine peut aussi être la conséquence de cette infection à cause de la liaison entre la cavité buccale et les cavités nasales.

Traitement approprié

En matière d’homéopathie, la sinusite est traitable à l’aide de l’Allium Cepa composé dès que les premiers symptômes apparaissent. La prise peut se faire durant la période de 6 jours à compter de l’apparition des signes. Le Coryzalia est également une alternative, le comprimé peut être pris à chaque besoin.

L’Aconit 5 CH est conseillé si l’infection est provoquée après un coup de froid. Le Sabadilla 5 CH est le remède idéal si elle est d’origine allergique s’accompagnant d’éternuements. 3 granules doivent être avalées 5 ou 6 fois/jour.

3 granules de Sticta Pulmonaria 5 CH sont à prendre si le nez est bouché et sa prise peut se faire 5 fois par jour. Il est important d’opter pour l’Arsenicum 5 CH tout en prenant 3 granules fois par jour si l’écoulement est brûlant.

Quand consulter un spécialiste ?

Cette infection nasale nécessite une prise en compte rapide pour qu’il n’y ait aucune complication telle que l’abcès du cerveau ou la méningite. Il est vivement conseillé de voir un médecin ORL lorsque la sinusite persiste plus de 7 jours et est accompagnée d’autres anomalies comme l’apparition de sang, les difficultés respiratoires, la diminution importante de la vue, etc.

La toux et une fièvre de plus de 38 ° C accompagnées de maux de gorge constituent autant de signaux pour la nécessité d’une consultation médicale pour que le sujet puisse avoir un traitement plus approprié.

Soigner la maladie de la peau avec l’homéopathie

L’eczéma est l’infection cutanée la plus répandue. plus de 40 % des Français sont en effet atteints de cette maladie de la peau.

Le principal intérêt de l’homéopathie pour le traitement de l’eczéma est de mettre à la disposition du grand public un remède dépourvu d’effets secondaires. À noter que certaines crèmes de cortisone entraînent parfois des rougeurs au niveau de la peau, une sensation de brûlure, de problèmes digestifs, des problèmes de foie, etc.

L’eczéma et l’homéopathie

Le Rhus Toxidendron 9 CH est le médicament le plus utilisé pour soigner le cas d’un eczéma aigu. Il a la capacité de faire disparaître quelques symptômes en seulement quelques jours. Il est indiqué quand cette infection cutanée s’accompagne de rougeur, de suintement, de vésicules et de prurit.

L’eczéma chronique est souvent accompagné d’une poussée aiguë. Il est dans ce cas possible de faire usage d’un mélange de Natrum Muriaticum 15 CH avec une dose d‘Urtica Urens, d’Apis Mellifica ou de Muriaticum Acidum.

Le traitement peut varier en fonction de la localisation des infections, que ce soit sur les mains et les doigts, au niveau des oreilles, des joues, du cuir chevelu ou du visage. La forme chronique a besoin d’un traitement hautement dilué à prendre de manière espacée.

Le Sulfur 30 CH est à prendre une fois tous les mois pour un sujet qui présente des signes arthrites, digestifs (ballonnement et gonflement), veineux (congestion, paupières et lèvres colorées), de lassitude, alcoolique.

Le Caclarea Carbonica 9 CH, 12 CH et 30 CH doivent être utilisés par le malade, mais de manière à ce que l’utilisation soit de plus en plus espacée au fur et à mesure où la dilution augmente. C’est le remède efficace contre la peau froide, flasque et pâle.

Le Silicea 30 CH est à utiliser en cas de suppurations chroniques, manque de vitalité, d’une adénopathie et d’une déprime.

Certains eczémas peuvent entraîner des réactions systémiques conséquentes surtout pendant la saison humide et la saison d’hiver, cela se remarque sur les personnes ayant la peau fragile et fine.

Consulter un médecin

La consultation d’un médecin est toujours recommandée lorsque des symptômes anormaux ou chroniques apparaissent sur la peau, que ce soit sur les mains ou dans les autres endroits. Toutes manifestations cutanées méritent ainsi l’accompagnement d’un médecin spécialiste pour mieux traiter l’infection et pour éviter les complications.

Les maladies oculaires et l’homéopathie

Les troubles de la vue ont de nombreuses causes : virales, bactériologiques, etc. il arrive aussi qu’ils soient provoqués par des causes plutôt « mécaniques » : l’œil au beurre noir et autres blessures. Les médications homéopathiques soignent les troubles dans tous les cas.

Les maladies oculaires et l’homéopathie

Les manifestations des troubles de l’œil et les traitements adaptés

Différents troubles peuvent toucher les yeux. Les uns sont provoqués par des allergies, les autres sont dus à des virus et des microbes et d’autres encore sont causés par divers hématomes. Les malaises peuvent donc survenir à tout âge.

– L’asthénopie

L’asthénopie est une affection oculaire correspondant à la tension de la vue qui survient surtout suite à un effort important des yeux. Les médicaments naturels spécifiés sont utilisés pour remédier aux symptômes qui lui sont liés. Le Kaliums Bichromicum 9 CH, l’Iris Versicolor 9 CH et le Belladonna 9 CH sont efficaces pour contrer les maux de tête.

– La conjonctivite

La conjonctivite est une affection de l’œil dont un mauvais traitement conduit à la cécité. Il est dans ce cas recommandé de faire appel à la médecine douce dès que les premiers symptômes apparaissent.

Elle est en effet efficace pour le traitement de cette maladie oculaire bien qu’elle nécessite plus de temps par rapport à un traitement ophtalmologique classique puisqu’elle agit en profondeur.

– Le chémosis

Le chémosis est une maladie de la vue assez fréquente et c’est une source de gêne important au niveau oculaire. Le sujet peut instiller des collyres à base d’Euphrasia ou de Calendula 3 DH. Ils existent également en forme de un soin, mais décliné en pommade.

– La rétinopathie

La rétinopathie cause la rougeur de l’œil chez le patient atteint. Il est possible d’apaiser la rougeur des yeux grâce à la prise de remèdes adaptés. Il est nécessaire de poursuivre le traitement jusqu’à ce que la rougeur disparaisse.

La personne, après avoir effectué une consultation ophtalmologique, peut percevoir un éblouissement, mais qui est traitable à l’aide de 5 granules de Belladonna 5 CH à prendre toutes les 15 minutes.

Il existe entre autres de nombreux troubles liés à la vision à n’en citer que la cataracte, le chalazion, la dacryocystite, l’orgelet, la photophobie, etc. La liste s’avère longue, mais ce sont les plus fréquents.

Quand faut-il aller chez le médecin ?

Les disfonctionnements liés à la vue sont tous aussi importants les unes que les autres et c’est pourquoi il est essentiel de faire un petit tour chez un spécialiste en cas d’anomalie, surtout quand il s’agit d’un enfant ou d’un bébé.

La langue et l’homéopathie

Tout le monde sait combien la langue est essentielle pour les médecins effectuant une auscultation minutieuse d’un patient. Son humidité, sa couleur, ses caractéristiques peuvent fournir des données précises et des informations très importantes.

Les indications fournies par la langue peut être des symptômes liés à l’indigestion, dans ce cas la langue peut être chargée ou blanchâtre.

 

La langue et la thérapie adaptée

L’Antoniam Crudum à 4 CH est l’idéal pour soigner la langue marquée par ces symptômes. Il est conseillé de les prendre 2 fois par jour après les repas. Il faut noter que la prise doit se faire une heure après les repas.

C’est aussi le médicament efficace si la langue a un aspect peu volumineux. Cela peut indiquer la présence d’un déséquilibre dans l’organisme, notamment dans la cavité orale.

Le Natrum Muriaticum est parfait en cas de langue tracée comme une « carte géographique ». Sa dilution peut être 4 ou 5 CH selon l’aspect de la langue et la durée de las symptômes.

La dose prescrite varie souvent en fonction de la gravité des signes : une fois tous les 2 jours dans un cas perpétuel, plusieurs fois par jour en cas de symptôme aigu et chronique. Certains cas comme l’avitaminose sont aussi l’origine de ce trouble.

Le Mercurius Solubilis convient en présence d’empreinte de dents. Il est conseillé si cet organe du goût comporte des sillons assez profonds qui délimitent les zones normales et les zones jaunâtres ou blanches.

Publicités